Artistes

LKG

Lama Gyurme

Né au Bhoutan en 1948, Lama Gyurme manifeste très tôt d’exceptionnelles qualités et une forte attirance pour la vie monastique. Il devient résidant permanent du Monastère de DjangTchoub Tcheu Ling dans sa neuvième année et y reçoit une éducation religieuse complète tout en s’initiant aux arts traditionnels dont la musique. C’est lors de sa première retraite de trois ans au Monastère de Sonada (Inde) que le Vénérable Kalu Rinpoché le nomme «Oumzé» (Maître des rituels, des chants et des danses).
Après plusieurs années d’études et d’initiations, il obtient son diplôme d’enseignant de la tradition Kagyupa qui lui est remis par Sa Sainteté Karmapa 16ème. En France depuis 1974, Lama Gyurme dirige les centres de Kagyu Dzong (Paris) et Vajradhara Ling (Normandie) où il enseigne. Parallèlement à son travail avec Jean-Philippe Rykiel, il a interprété plusieurs mantras pour la bande originale du film « Himalaya».

Lama Gyurme partage son temps entre les enseignements qu’il transmet à Paris et en Normandie, les concerts en France et dans le monde entier et l’activité intense consacrée au projet du Temple pour la Paix qui s’élève à Vajradhara Ling et pour lequel ces chants pour la paix sont un précieux soutien.

JPR2

 Jean-Philippe Rykiel

 Né non-voyant en 1961, Jean-Philippe Rykiel apprend le piano en autodidacte dès son plus jeune âge avant de découvrir la musique électronique et les infinies perspectives de création offertes par le synthétiseur. Sa maîtrise de la technique et son intuition musicale lui vaudront rapidement la reconnaissance de ses contemporains et une réputation de musicien et d’arrangeur d’exception. Il a ainsi multiplié les collaborations avec Vangelis, Leonard Cohen ou Jon Hassell ainsi qu’avec les plus grandes voix d’Afrique comme Papa Wemba, Lokua Kanza, Salif Keita et surtout Youssou N’Dour qu’il retrouve régulièrement depuis plus de 20 ans.

Parallèlement à ces collaborations, Jean-Philippe Rykiel poursuit une recherche musicale des plus personnelle comme en témoignent ses rares albums solo («Jean-Philippe Rykiel» en 1981, «Under The Tree» en 2003).

 

Mon compte